Démontrez le degré de partenariat avec les dépositaires d’enjeux pertinents de la communauté et donnez une description de l’implication communautaire dans les activités du Centre

Sur la base de notre expérience en lien avec notre actuel Centre collaboratif de RC des IRSC ainsi que le Centre REACH 1.0 et le PRATICS 2.0 des IRSC, de même que d’une vaste gamme de projets de recherche communautaire (RC) et avec plusieurs de nos partenaires provinciaux et nationaux, nous démontrons notre engagement aux éléments suivants dans notre pratique de la RC :

1) Implication significative et GIPA/MIPA. L’ordre du jour de la RC doit : être dirigé par la communauté; démocratiser le savoir (tous les partenaires ayant des voix égales); et miser sur les forces et ressources présentes dans la communauté. La communauté et les personnes ayant une expérience vécue participent activement et de façon significative à toutes les étapes du processus de la recherche, ce qui respecte et intègre activement les principes du domaine du VIH concernant l’implication accrue et significative des personnes vivant avec le VIH/sida (GIPA/MIPA) et a été mis en vigueur à l’échelle des pratiques du Collaboratif de RC 1.0.

2) Pertinence, adaptation et rigueur. Par l’implication active des communautés aux côtés des partenaires universitaires, nous faisons en sorte que les rigoureuses et excellentes recherches que nous réalisons soient adéquatement contextualisées, pertinentes et adaptées aux besoins identifiés par les communautés.

3) Confiance et transparence. En misant sur la confiance et en créant l’équité entre partenaires, toutes les décisions prises dans le cadre des projets communautaires sont transparentes et offrent à tous les partenaires des possibilités de contribution, de participation et d’observation à toutes les étapes d’un projet.

4) Partenariats, mentorat et équité. La meilleure RC est effectuée lorsque les partenaires communautaires travaillent de près avec des chercheurs qui ont une solide formation en méthodologie et lorsque les universitaires travaillent de près avec des membres de la communauté qui comprennent les besoins/préoccupations des populations les plus affectées par le VIH ainsi que les défis de la prestation des programmes et services. Par ce processus, les communautés apprennent plus de choses sur la recherche, alors que les chercheurs apprennent plus de choses au sujet de la communauté. Les experts dans leur domaine respectif deviennent des mentors les uns pour les autres. Dans cette structure, il est essentiel que les déséquilibres de pouvoir soient activement cernés et abordés par une diversité de partenaires.

5) Fondé sur des valeurs humanistes. La RC atteint le pic de son efficacité lorsqu’elle repose sur un certain nombre de valeurs clés, comme : l’habilitation, le changement social, le respect de la diversité, la sécurité et le respect culturels; une attention centrée sur le client et le développement d’une culture d’apprentissage et d’équité.

6) Application et échange de connaissances (AÉC) de façon intégrée. La RC est en soi une forme d’AÉC puisque les utilisateurs des connaissances (les intervenants de première ligne, les décideurs, les personnes vivant avec le VIH) sont activement impliqués dans le processus de recherche dès le début. Il est important de faire en sorte que les résultats soient présentés de façons accessibles et compréhensibles pour l’auditoire spécifique, y compris les responsables de politiques, les partenaires communautaires et les personnes ayant une expérience vécue.

7) Éducation et apprentissage. La RC renferme habituellement une importante composante pratique, c.-à-d. rehausser la sensibilisation, renforcer les capacités, développer les connaissances et les appliquer à des problèmes du monde réel. L’apprentissage/formation électronique s’est avéré utile pour briser les barrières régionales, dans les communautés de pratique, pour des événements, des cours, des ateliers et du matériel numérique qui soient abordables, accessibles partout en tout temps et à l’aide de divers médias.

8) Point de mire sur les résultats, l’autoréflexion, l’évaluation de la pratique de RC. Pour nous assurer de travailler de la façon la plus efficace possible, il est important de déborder du cadre de contenu de la recherche afin d’évaluer le degré de succès de chaque projet dans l’appui aux principes et approches de la RC.

9) Orientation sur l’action à impacts de longue durée. En dépit d’un important point de mire sur les résultats de la recherche, la RC offre également le potentiel de bâtir un héritage à long terme, de même que des relations durables entre partenaires. Nous sommes engagés à développer des outils novateurs et à méthodes mixtes, pour évaluer les impacts à long et à court terme de la RC sur les individus, organismes et communautés.