Le Manitoba est fier de figurer parmi les Centres de RC du PRATICS 2.0 (2017-2022), répartis d’un bout à l’autre du pays.

Priorités du Centre de RC du Manitoba

Un mandat clé au palier provincial est de mettre à l’échelle les services liés au VIH à travers le Manitoba et à l’extérieur de Winnipeg. À l’heure actuelle, les membres des communautés rurales et éloignées font face à des difficultés d’accès en raison de leur emplacement géographique. Le Programme sur le VIH du Manitoba travaille à ce mandat.

Notre Centre de RC vise à harmoniser ses travaux de recherche communautaire et d’évaluation avec le but provincial d’un impact rehaussé sur les enjeux liés au VIH à travers la province.

Pour définir nos activités de RC au Manitoba, nous avons lancé en mars 2016 le Réseau de recherche/évaluation/action pour un impact collectif sur le VIH au Manitoba afin d’éliminer les cloisonnements entre chercheurs, organismes communautaires, praticiens, responsables des politiques, leaders et organismes autochtones et autres intervenants. Nous avons établi des objectifs clés pour contribuer à atteindre les objectifs provinciaux d’accroître le dépistage du VIH, de réduire l’incidence du VIH et d’améliorer l’observance aux soins en répondant à des enjeux systémiques complexes. Voici nos quatre domaines d’activité clés :

  • Établir, mettre en œuvre et évaluer le Réseau pour un impact collectif en tant que moyen d’avoir un impact
  • Comprendre la stigmatisation et y répondre par la recherche, l’évaluation et l’action
  • Comprendre la préparation communautaire et y voir par la recherche, l’évaluation et l’action
  • Établir des collaborations avec des leaders et programmes autochtones pour répondre aux enjeux systémiques complexes par la recherche, l’évaluation et l’action

Notre travail est aligné sur les quatre objectifs de la subvention pour le Centre de RC du PRATICS 2.0, que nous avons adaptés au contexte du Manitoba. Ces objectifs modifiés sont les suivants :

  • Objectif 1 : Coordonner des efforts de RC au Manitoba
  • Objectif 2 : Cibler les efforts de RC et acccroître la capacité en la matière, là où les besoins sont les plus grands
  • Objectif 3 : Développer des partenariats et fournir du soutien au financement/succès du programme
  • Objectif 4  : Promouvoir l’AÉC et l’apprentissage à des fins d’impact
  • Objectif 5 : Faire la liaison entre le Manitoba et les initiatives nationales du PRATICS 2.0

Équipe régionale du Manitoba

Par son approche de leadership collaboratif, le Manitoba fera avancer des objectifs de RC et d’impact collectif. Nous considérons qu’il est important de présenter l’équipe de notre Centre de RC, étant donné notre approche collaborative. L’équipe manitobaine est composée de deux responsables utilisateurs de connaissances, de quatre responsables universitaires et d’une coordonnatrice de la RC et du Réseau pour un impact collectif.

Coresponsables utilisateurs de connaissances : Mike Payne et Albert Mcleod

  • Mike Payne est directeur général du Centre de santé communautaire Nine Circles et l’un des responsables stratégiques du Réseau de recherche/évaluation/action pour un impact collectif sur le VIH au Manitoba. Mike possède plus de 24 années d’expérience de leadership en matière de VIH, notamment comme directeur général de deux organismes communautaires et comme responsable clé du Centre de RC du Manitoba pour 2012-2017.
  • Albert Mcleod est Indien inscrit de la Nation crie Nisichawaysihk et de la communauté métisse Norway House, dans le nord du Manitoba. Il est fondateur de la Manitoba Aboriginal AIDS Task Force (1991-2001) et codirecteur de Two-Spirited People of Manitoba, en plus de travailler à des projets avec l’organisme Kanikanichihk (Manitoba) et d’être un champion du Réseau pour un impact collectif sur le VIH au Manitoba.

Coresponsables universitaires : Drs Marissa Becker, Gayle Restall, Linda Larcombe et Javier Mignone

  • Marissa Becker (Université du Manitoba [UduM], Département des sciences de la santé communautaire, Centre pour la santé mondiale, Programme sur le VIH du Manitoba) est une chercheuse sur le VIH reconnue à l’échelle nationale et internationale.
  • Gayle Restall  (UduM), Département d’ergothérapie, Collège des sciences de la réadaptation) détient une expérience de longue date en lien avec la RC et le VIH (avec un récent point de mire sur la stigmatisation liée au VIH). Gayle est une championne du Réseau pour un impact collectif sur le VIH au Manitoba.
  • Linda Larcombe  (UduM), anthropologue médicale, est impliquée depuis longtemps dans la recherche communautaire dans le nord du Manitoba. Elle a récemment développé un intérêt pour la préparation de la communauté du VIH. Linda est une championne du Réseau pour un impact collectif sur le VIH au Manitoba.
  • Javier Mignone (UduM, Département des sciences de la santé communautaire) apporte à la table un long parcours de RC, une expertise en évaluation et de solides partenariats collaboratifs avec des organismes communautaires locaux et mondiaux.

Coordonnatrice de la RC et du Réseau pour un impact collectif : Laurie Ringaert

  • Laurie Ringaert (Nine Circles, employée du PRATICS 2.0) travaille depuis plusieurs années dans les domaines de l’évaluation du développement/des complexités, de la mise en œuvre de programmes et de l’implication des dépositaires d’enjeux. Elle a collaboré à plusieurs projets avec des groupes autochtones et est coresponsable stratégique du Réseau pour un impact collectif avec Mike Payne.

Activités initiales au Manitoba

  1. Établir, mettre en œuvre et évaluer le Réseau pour un impact collectif en tant que moyen d’avoir un impact : Nous avons reçu des fonds (2016-2017) de la McConnell Foundation-Innoweave pour un encadrement afin de développer notre Réseau pour un impact collectif. Au cours de l’année 1, nous continuerons d’élaborer notre théorie du changement, nos activités clés et nos plans de travail, notre structure de gouvernance et notre cadre d’évaluation (y compris des indicateurs). Nous préparerons un plan de communications continues, un plan de mesures partagées et un plan d’activités de renforcement mutuel. Le Centre de santé communautaire Nine Circles est l’organisme pilier du Réseau. Il a reçu des fonds de l’Agence de la santé publique du Canada et du PRATICS 2.0 à titre de Centre de RC pour réaliser ce travail.

Au cours des années 3 et 4, l’équipe du Manitoba dirigera un processus d’évaluation participative pour décrire l’impact de l’établissement d’un réseau efficace de même que des activités d’AÉC avec d’autres régions et secteurs, quant à son modèle et à son approche de développement de réseau. Universités sans murs collaborera avec l’équipe au développement du matériel d’AÉC et de formation. Les trois principales activités du Réseau sont :

  1. Comprendre la stigmatisation et y répondre par la recherche, l’évaluation et l’action
  2. Comprendre la préparation communautaire et y voir par la recherche, l’évaluation et l’action
  3. Établir des collaborations avec des leaders et programmes autochtones pour répondre aux enjeux systémiques complexes
  1. Comprendre la stigmatisation et y répondre par la recherche, l’évaluation et l’action : La Dre Gayle Restall (PI) et son équipe de recherche ont reçu une subvention catalyseur des IRSC pour réaliser une étude pilote à l’aide de l’Indice de stigmatisation. Le Manitoba participe égalemement à l’étude sur l’Indice national de stigmatisation grâce à des fonds du PRATICS 2.0. Nous sommes particulièrement intéressés à étendre nos études sur la stigmatisation aux régions rurales et éloignées. À la suite de ces études, l’équipe prévoit demander des fonds pour un programme de travail élargi sur la stigmatisation au Manitoba. Ce travail éclairera les objectifs de dépistage et de prévention du VIH et ceux du Programme sur le VIH du Manitoba et d’autres fournisseurs de services afin de planifier des programmes et services plus efficaces.
  1. Comprendre la préparation communautaire et y voir par la recherche, l’évaluation et l’action : La Dre Linda Larcombe (chercheuse principale) et son équipe de recherche ont reçu des fonds du PRATICS 2.0 pour réaliser une étude pilote sur la préparation communautaire dans une communauté éloignée des Premières Nations. Cette étude est guidée par l’outil de préparation communautaire du RCAS. À la suite de cette étude, l’équipe prévoit demander des fonds pour un programme de travail élargi sur la préparation communautaire, en particulier dans les communautés des Premières Nations du Manitoba. Ce travail éclairera les objectifs de dépistage et de prévention du VIH et ceux du Programme sur le VIH du Manitoba et d’autres fournisseurs de services afin de planifier des programmes et services plus efficaces.
  1. Établir des collaborations avec des leaders et programmes autochtones pour répondre aux enjeux systémiques complexes par la recherche, l’évaluation et l’action : Nous élaborons des plans et fournirons plus de détails sous peu.

 

Leave a comment